Actes Pastoraux

Mariage

L’Eglise Evangélique d’Uccle porte une attention toute particulière à la famille. Elle désapprouve toute forme de cohabitation de couple en dehors du mariage et encourage les couples de concubins à rendre leur couple complet par l’engagement du mariage. Elle rejette fermement le mariage homosexuel.


Le mariage est l’engagement libre et public d’un homme et une femme à partager leur existence dans l’amour et la fidélité. Après le mariage civil, le couple peut présenter à Dieu son projet de vie commune afin de lui dire sa reconnaissance et de recevoir sa bénédiction et son soutien. Cette cérémonie se prépare par une série d’entretiens avec le pasteur, afin de discuter de l’enseignement biblique sur le mariage et du déroulement du culte. Cette cérémonie n’étant pas un sacrement, elle peut être envisagée y compris pour des personnes extérieures à la communauté, voire non-chrétiennes. En ce cas, la cérémonie sera bien entendu adaptée à la situation de foi du couple et sera centrée sur l’annonce de la volonté de Dieu pour les couples. Il sera demandé au couple d’assister au moins à un culte à l’Eglise Evangélique d’Uccle et de participer activement aux séances de préparations de la cérémonie comprenant un questionnement personnel à partir de textes bibliques.


Présentation d’enfant

Nous considérons l’enfant, dès sa conception, comme un être à part entière à qui Dieu fait cadeau de la vie et qui a droit à la protection maximale de cette vie. C’est pourquoi nous favorisons la protection de l’enfant et ne soutenons les mesures d’avortement que lorsqu’un choix dramatique doit être fait entre deux vies.


Les parents d’un nouveau-né peuvent présenter leur enfant à Dieu, afin de lui dire leur reconnaissance, lui demander de bénir l’enfant, et solliciter le soutien de Dieu et de l’Eglise locale dans son éducation chrétienne. Cette présentation se déroule lors d’un culte dominical afin de permettre à toute la communauté d’entourer l’enfant et ses parents dans la prière. Elle se prépare par quelques entretiens avec le pasteur.


Obsèques

L’Eglise accompagne les familles touchées par un deuil. Dans cet esprit, une cérémonie funèbre est célébrée à l’occasion d’un décès, afin d’annoncer une parole de consolation et d’espérance, de prêcher la résurrection en Jésus-Christ.


Onction d’huile

Comme la Bible nous y invite, nous prions régulièrement pour les malades. A leur demande, nous pratiquons le rite de l’onction d’huile. Signe tangible d’une réalité spirituelle, l’onction d’huile exprime la présence du Seigneur et la communion fraternelle autour de la personne qui souffre. Elle souligne la prière pour un rétablissement spirituel, émotionnel et physique. Elle est abandon et remise de son sort par le malade entre les mains de Dieu qui conduit toutes choses pour son bien. C’est donc un signe de consécration et de confiance. Nous le pratiquons dans la discrétion, après plusieurs entretiens avec le pasteur, en présence d’une délégation du Consistoire.