Bienvenue

Vous avez franchi le seuil de notre Eglise : Soyez les bienvenus ! L'Eglise protestante est méconnue par la grande majorité des Belges. Et c'est bien connu, ce qui est inconnu fait un peu peur…


Ce site a pour but de vous aider à mieux nous connaître.


Dès les premiers frémissements de la Réforme du XVIème siècle, les Belges furent nombreux à être gagnés par ce courant de pensée, au point de faire de Bruxelles, pendant dix ans, une « République Calviniste Indépendante ». Nombreuses sont les villes belges qui firent de même et la Belgique a donc connu une époque, brève mais intense, où la religion majoritaire était le Protestantisme. Ces temps sont révolus et les Protestants sont aujourd’hui environ 100.000 en Belgique. Cela ne nous empêche pas d’être bien présents, avec une dynamique interne forte et une volonté de jouer notre rôle dans la société d’aujourd’hui, en Belgique, à Bruxelles et particulièrement à Uccle.


Le Protestantisme n’a en effet rien de monacal. Si nous ne négligeons ni la méditation ni la réflexion, nous croyons que notre foi nous conduit à nous impliquer dans le tissu social où nous sommes présents. Cette action est cependant toujours fondée et animée par notre foi. A vous, à travers cette petite brochure, de découvrir notre identité spirituelle et nos activités.


Mais ce que nous souhaitons avant tout, c’est que vous vous sentiez libres de venir nous rencontrer !


Actualités

Echos Juillet - août 2021 :
Repos : détendre l’arc

Dégage-toi dans la mesure même où tu t’engages sans compter.

Prends de la distance dans la mesure même où tu communies fraternellement à autrui.

Le cœur humain, même le plus généreux, n’est pas inépuisable.

Dieu seul est illimité.

À exiger sans cesse le maximum de lui-même, l’être profond se dissocie et se perd.

La parole alors devient vide et la prière inquiète.

Pour retrouver un regard libre sur les événements, il faut fuir et se tenir, tranquille et rassemblée, devant le Maître de tout.

Pars donc vers la source cachée de toute chose. Quitte tout et tu trouveras tout.

Prends le temps de vivre amicalement avec toi-même. Respire. Reprends haleine.

Apprends dans le repos du corps et de l’esprit la calme lenteur de toute germination.

Reçois la paix du Christ ; ne te hâte pas afin de mieux courir dans la voie des commandements, le cœur au large.

(Extrait de la Règle de Reuilly)

Méditation

« Bonnes vacances et laissez-vous surprendre par le Seigneur »

Les mois de l’été sont propices aux vacances, temps de repos, temps de relâche, surtout après une année éprouvante comme celle que nous venons de vivre. Oui, le deuil, la douleur, les angoisses, l’incertitude, et bien plus encore ont été nos compagnons. Pas seulement. Car, il y a eu aussi les naissances, les encouragements, les espoirs, les soutiens, les retrouvailles, et bien plus encore.

La vie demeure le lieu et le temps des découvertes et des redécouvertes, le lieu et le temps de se laisser surprendre par … le Seigneur. Je vous propose une brève méditation dans ce sens à partir du récit de la cananéenne (Mt 15, vv21-28).

« Jésus et les disciples dans le territoire de Tyr et Sidon »

Le Seigneur avait l’habitude de se retirer à l’écart pour se reposer et pour se ressourcer dans la communion avec son Père. Cette fois-ci, il emmène avec lui les disciples en dehors de la Galilée, dans la région de Tyr et Sidon, territoire de paganisme et d'idolâtrie, qui évoque guerres, cultes inavouables et sacrifices humains, une terre de perversion morale et religieuse, et surtout terre de l’ennemi d'Israël depuis les conquêtes de Josué. Le dépaysement est bien réel pour les disciples.

C’est alors que survint une cananéenne, dont la fille était sous l’emprise d’un démon qui la tourmentait cruellement. Cette femme sait bien qui est Jésus dont elle a entendu parler. Elle n'ignore pas la promesse faite à David, béni par le Dieu d'Israël, lui et sa descendance. Elle appelle Jésus « Seigneur, Fils de David » et à ce titre le supplie avec insistance: « aies pitié de moi ! sauve mon enfant! ».

Un détail important. D’habitude, Jésus se retire seul, à l'écart, ici il est venu accompagné des disciples; c'est sans doute pour les enseigner.

L’attitude de Jésus est surprenante. Tout d’abord, il ne répond pas à la demande de la femme ; ensuite, il dit n’être envoyé que vers les brebis perdues du peuple d’Israël et qu’il n’est pas convenable de donner le pain des enfants aux petits chiens. Ces paroles sont dures à entendre de la part de celui qui est venu sauver l’humanité entière. On peut, néanmoins, imaginer la joie des disciples d’entendre de la bouche même de Jésus des propos qui les confortent dans leur croyance. N’ont-ils pas demandé à Jésus de renvoyer cette femme (v. 23) ? Peut-on vraiment les blâmer ? Nous n’aurions probablement pas fait mieux.

Ne perdons pas de vue que, plus d’une fois, Jésus a fustigé d'une part le manque de foi de ses disciples et il a reproché d'autre part aux Pharisiens et aux scribes d'avoir annulé la parole de Dieu au profit de leur tradition.

Dans ce territoire païen, une femme a fait preuve de la foi, elle a compris l’essentiel. Elle a compris de quel pain et de quelles miettes lui parle Jésus. Ces miettes n'ont rien de péjoratif. Le mot dans la bouche de la femme cananéenne est d'abord le signe de son humilité. Elle ne revendique que des restes. Et le reste, dans l'Écriture, est ce supplément sans cesse accordé à nouveau par Dieu aux hommes en renouvellement de la promesse. La cananéenne sait, elle, qu'il reste toujours des miettes quand les enfants sont rassasiés. Et que plus les enfants sont rassasiés et nombreux, plus il y a de restes pour nourrir les hommes. Elle a compris que la grâce surabonde et que le pain de la Parole est pour tous. Qu'il y a assez, plus qu'assez pour que plus personne n'ait faim.

« Le véritable enseignement de Jésus aux disciples »

Il est clair que depuis la création, Dieu vient vers tous les hommes, il est le Dieu de toutes les nations. Et s'il a conclut une alliance avec le peuple qu’il a élu, c'est pour qu'il soit exemplaire pour tous les hommes. Nous savons bien par l'Évangile du Christ que l'amour, la grâce, la parole de Dieu ne sont jamais limités dans leur destination. C’est pourquoi, on peut affirmer qu’en disant qu’il n’est pas bon de donner la nourriture des enfants aux chiens, Jésus ne voulait pas rejeter la cananéenne, mais délivrer un enseignement à l’endroit de ses disciples. Ce que Paul va expliquer en Romains 9. 6-8: « Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas d'Israël. Parce qu'ils sont la descendance d'Abraham, tous ne sont pas ses enfants; mais il est dit: En Isaac tu auras une descendance appelée de ton nom, c'est-à-dire: ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont les enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui sont comptés comme descendance ».

Jésus voit dans l’insistance de la femme une foi réelle et dit : « O femme ta foi est grande ! Qu’il te soit fait selon ta foi ! » Et sur l’heure, sa fille fut guérie.

Les disciples découvrent qu’il existe en dehors d’Israël, des personnes qui ont la foi au Dieu de David, et que parmi les descendants d’Abraham, selon la chair, existent des adversaires au Messie de Dieu. Jésus leur a ouvert les yeux et a élargi leur horizon sur la largeur, la longueur, et la profondeur de sa mission. Ils se sont laissés surprendre par l’amour sans limité de Dieu et par la présence de la foi en dehors d’Israël.

Puissions-nous durant ces mois d’été prendre le temps de repos et en même temps, nous laisser surprendre par le Seigneur dans des découvertes toujours renouvelées de sa grâce surabondante.


Votre Pasteur, Luc Lukusa

Télécharger l'Echo 07 - 08/2021

Echos Juin 2021 :
Le grand jour s’est levé

Le grand jour s'est levé, Dieu nous a visité
Voici les temps nouveaux, chantons gloire à l'Agneau
Nous recevons du Christ, ce qu'il avait promis
Le Saint Esprit est là

Le Saint Esprit est là, Le Saint Esprit est là
La mort a disparu, Dieu donne un plein salut
Et sur le monde entier, le grand jour s'est levé
Le Saint Esprit est là

L'obscurité s'enfuit, La lumière a jailli
Chassant des cœurs troublés toute incrédulité
Car Christ le Roi des rois répand l'esprit de foi
Le Saint Esprit est là

Le grand consolateur, vient remplir tous les cœurs
L'esprit de vérité, nous met en liberté
Il ouvre les prisons, répand la guérison
Le Saint Esprit est là

Que tous les rachetés chantent leur liberté
Christ a tout accompli, il a donné l’Esprit
Voyez trembler l’enfer, car dans tout l’univers
Le Saint Esprit est là.


Télécharger l'Echo 06/2021